Accueil   >  L'actualité de la RDC du samedi 12 août 2017   >  RDC: accord sur le retour à risque du corps de l’opposant Tshisekedi (famille)

Il y a 43 jours  -  AFP, samedi 12 août 2017

RDC: accord sur le retour à risque du corps de l’opposant Tshisekedi (famille)

Un accord sur le rapatriement à haut risque du corps de l’opposant congolais Etienne Tshisekedi, décédé à Bruxelles le 1er février, a été trouvé entre le pouvoir, sa famille et son parti, a déclaré son entourage familial et politique à l’AFP vendredi.

Déjà annoncé et reporté, le retour de la dépouille pourrait susciter d’importantes manifestations alors que la République démocratique du Congo (RDC) traverse déjà une grave crise politique, l’opposition dénonçant le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila.

M. Tshisekedi, 84 ans, était un des principaux opposants au président Kabila, dont le deuxième mandat a pris fin le 20 décembre et qui ne peut pas se représenter selon la Constitution. L’opposant avait été salué par des centaines de milliers de personnes à son retour à Kinshasa fin juillet 2016 après un long séjour médical à Bruxelles.

Les trois parties s’engagent d’ailleurs à "honorer la mémoire de l’illustre disparu" sans "perturber l’organisation harmonieuse des funérailles", souligne un communiqué conjoint pour la "bonne organisation des obsèques" remis à l’AFP par l’entourage familial et politique du défunt.

Jamais diffusé, ce document a été signé dès le 6 juin entre le parti de M. Tshisekedi, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), la famille et le gouvernement.

Signataires pour le gouvernement, les services du ministre de l’Intérieur n’ont pu être joint par l’AFP.

Le corps sera exposé au Parlement "pour le recueillement ainsi que les hommages officiels et populaires", précise le document.

Il sera inhumé à N’sele (80 km de Kinshasa). La famille souhaitait initialement enterrer M. Tshisekedi au siège de l’UDPS, et le pouvoir dans un cimetière du centre de la capitale.

"L’Etat congolais prendra en charge tous les frais relatifs à l’organisation des obsèques", note le communiqué conjoint.

"Un avion spécial sera dépêché à Bruxelles pour ramener à Kinshasa la dépouille et les membres de la famille s’y trouvant", lit-on dans ce document de deux pages.

Le rapatriement pourrait intervenir "début septembre", selon un porte-parole de la famille dont le fils, Félix, a pris la tête de l’opposition au nom de l’UDPS.

"Je serai satisfait quand je verrai le corps de mon père à Kinshasa", a tempéré M. Tshisekedi fils.

© Copyright AFP

  • Journée internationale de la terre nourricière

    Journée internationale de la terre nourricière A l'occasion de la Journée internationale de la Terre nourricière, qui cette année correspondait au jour de la cérémonie de signature de l'Accord de Paris sur le climat à New York, le Secrétaire... [la suite]

    Le 25-04-2016, Catherine Fiankan-Bokonga

  • Burundi: Le HCR craint l'augmentation de réfugiés

    Burundi: Le HCR craint l'augmentation de réfugiés Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a déclaré qu'un an après le début de la crise au Burundi, près de 260. [la suite]

    Le 25-04-2016, Catherine Fiankan-Bokonga

  • République du Congo: Rapports alarmants sur les violations des droits de l'homme

    République du Congo: Rapports alarmants sur les violations des droits de l'homme Le Haut-Commissaire des droits de l'homme, Zeid Al Hussein, a déclaré que "des rapports très alarmants émanent de la République du Congo sur une opération de sécurité... [la suite]

    Le 14-04-2016, Catherine Fiankan-Bokonga

  • OMS: Niveau record des risques entrainés par les crises humanitaires

    OMS: Niveau record des risques entrainés par les crises humanitaires L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et ses partenaires ont lancé un appel de fonds de 2,2 milliards de dollars pour fournir des services de santé vitaux à plus de 79... [la suite]

    Le 14-04-2016, Catherine Fiankan-Bokonga

  • Torture: Il faut protéger les enfants

    Torture: Il faut protéger les enfants Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a appelé les États à respecter leur obligation de venir en aide aux enfants victimes de la torture, aussi bien dans les pays... [la suite]

    Le 14-04-2016, Catherine Fiankan-Bokonga

  • Réfugiés syriens: Conférence à Genève

    Réfugiés syriens: Conférence à Genève Pour faire suite à la Conférence sur la Syrie qui s'est tenue à Londres en février, le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) organise une conférence de haut niveau, à Genève, le 30 mars. [la suite]

    Le 30-03-2016, Catherine Fiankan-Bokonga

Autres nouvelles »