Accueil   >  L'actualité de la RDC du lundi 20 mars 2017   >  RD Congo : deux années plus tard, la fosse commune de Maluku reste un mystère

Il y a 211 jours  -  Jeune Afrique, lundi 20 mars 2017

RD Congo : deux années plus tard, la fosse commune de Maluku reste un mystère

Dans la nuit du 18 au 19 mars 2015, les forces de sécurité en RD Congo ont creusé secrètement une fosse commune à la lisière d’un cimetière proche de la capitale, Kinshasa, et y ont enterré plusieurs centaines de corps. Le lendemain, des habitants de la commune, Maluku, ont signalé la puanteur de cadavres, ainsi que les militaires et le mystérieux camion qu’ils avaient vus au beau milieu de la nuit.

Les autorités congolaises ont admis peu de temps après que 421 corps avaient bien été inhumés à cet endroit cette nuit-là, affirmant que les dépouilles étaient celles d’indigents dont les familles n’avaient pas les moyens de financer les funérailles, de personnes décédées non identifiées et de bébés mort-nés. Des responsables de la Croix-Rouge locale ainsi que des employés d’hôpitaux et de morgues de Kinshasa ont fortement contesté cette affirmation.

De nombreux habitants de Kinshasa se sont indignés. Des membres du parlement ont réclamé des réponses au sujet des identités des personnes inhumées à Maluku et des raisons pour lesquelles les forces de sécurité avaient effectué cette inhumation dans l’obscurité de la nuit.

Des menaces à l’encontre d’un habitant témoin de l’inhumation ainsi que le décès dans des conditions suspectes de Claude Kakese, un infirmier responsable d’une des morgues de Kinshasa, ont renforcé les tensions.

© Copyright Jeune Afrique

  • Journée internationale de la terre nourricière

    Journée internationale de la terre nourricière A l'occasion de la Journée internationale de la Terre nourricière, qui cette année correspondait au jour de la cérémonie de signature de l'Accord de Paris sur le climat à New York, le Secrétaire... [la suite]

    Le 25-04-2016, Catherine Fiankan-Bokonga

  • Burundi: Le HCR craint l'augmentation de réfugiés

    Burundi: Le HCR craint l'augmentation de réfugiés Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a déclaré qu'un an après le début de la crise au Burundi, près de 260. [la suite]

    Le 25-04-2016, Catherine Fiankan-Bokonga

  • République du Congo: Rapports alarmants sur les violations des droits de l'homme

    République du Congo: Rapports alarmants sur les violations des droits de l'homme Le Haut-Commissaire des droits de l'homme, Zeid Al Hussein, a déclaré que "des rapports très alarmants émanent de la République du Congo sur une opération de sécurité... [la suite]

    Le 14-04-2016, Catherine Fiankan-Bokonga

  • OMS: Niveau record des risques entrainés par les crises humanitaires

    OMS: Niveau record des risques entrainés par les crises humanitaires L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et ses partenaires ont lancé un appel de fonds de 2,2 milliards de dollars pour fournir des services de santé vitaux à plus de 79... [la suite]

    Le 14-04-2016, Catherine Fiankan-Bokonga

  • Torture: Il faut protéger les enfants

    Torture: Il faut protéger les enfants Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a appelé les États à respecter leur obligation de venir en aide aux enfants victimes de la torture, aussi bien dans les pays... [la suite]

    Le 14-04-2016, Catherine Fiankan-Bokonga

  • Réfugiés syriens: Conférence à Genève

    Réfugiés syriens: Conférence à Genève Pour faire suite à la Conférence sur la Syrie qui s'est tenue à Londres en février, le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) organise une conférence de haut niveau, à Genève, le 30 mars. [la suite]

    Le 30-03-2016, Catherine Fiankan-Bokonga

Autres nouvelles »